• Archives mois: décembre 2015

Vendredi 31 décembre 1915

Hôtel de Ville

Paul Hess 31 décembre 1915 – Au cours de l’après-midi, un appariteur passe dans les bu­reaux pour inviter, de la part de M. le maire, le personnel à se rendre dans la salle des mariages pour 16 h 1/2. A l’heure indi­quée, les employés de la mairie, auxquels se sont joints ceux de la sous-préfecture …Voir +

Lundi 27 décembre 1915

Vue aérienne de la ville

Paul Hess 27 décembre 1915 – Bombardement vers le boulevard de Saint-Marceaux. Des sol­dats ont été victimes, paraît-il. II y a deux tués, un homme et un enfant et une douzaine de blessés grièvement dans la population civile. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos  Cardinal Luçon  Lundi 27 – Visite …Voir +

Dimanche 26 décembre 1915

Joyeux noël 1915

Paul Hess 26 décembre 1915 – Bombardement, même endroit qu’hier. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Dimanche 26 – Nuit tranquille. Tempête et pluie. Ordination d’un dia­cre de Cambrai. Quelques bombes sifflent et éclatent au loin peu bruyam­ment. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. …Voir +

Samedi 25 décembre 1915

Noël 1915

Paul Hess 25 décembre 1915 Deuxième fête de Noël passée tristement à Reims, dont l’as­pect est de plus en plus désolé. — Bombardement vers le dépôt du chemin de fer. De 450 à 500 obus tombent l’un après l’autre, à intervalles réguliers, dans les parages de la rue de Brimontel. Paul Hess dans Reims pendant …Voir +

Vendredi 24 décembre 1915

Fortification de la cathédrale

Louis Guédet Du Vendredi 24 décembre 1915 468ème et 466ème jours de bataille et de bombardement au 7 janvier 1916 – à Saint-Martin Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d’un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils  Cardinal Luçon Vendredi 24 – Nuit …Voir +

Jeudi 23 décembre 1915

Dancourt (Somme)

Louis Guédet Jeudi 23 décembre 1915 467ème et 465ème jours de bataille et de bombardement 6h soir  Beau temps. Pas de canon proche, mais lointain. J’ai eu mon audience ce matin, conciliations, réquisitions et jugement. Hayon (contre Racine) cf. Autorité militaire. Je me déclare incompétent, sans aucune arrière-pensée. Je fais tous mes préparatifs de départ. …Voir +

Mercredi 22 décembre 1915

Le Courrier du 22 décembre 1915

Louis Guédet Mercredi 22 décembre 1915 466ème et 464ème jours de bataille et de bombardement 9h soir  mauvais temps. Allocations militaires, sorties et insolences cet imbécile de (rayé). Surchargé de besogne. Après-midi été à l’intendance militaire où j’ai été reçu, comme de droit, comme un chien dans un jeu de quille…  d’embusqués. Relevé tout ce …Voir +

En 1914, j’avais 16 ans… (Livre)

Voici un nouveau livre à découvrir pour les rémois passionnés par l’histoire de leur ville et la guerre de 1914-1918 : Résumé – Quatrième de couverture : « Les cahiers de guerre 14-15, sous la plume de René PETIT, représentant le témoignage unique d’un adolescent rémois de 16 ans sous les bombes allemandes. Lorsque la «Grande …Voir +

Mardi 21 décembre 1915

Angle rue de Cernay et rue Croix St-Marc

Louis Guédet Mardi 21 décembre 1915 465ème et 463ème jours de bataille et de bombardement 9h1/2 soir  Journée exténuante. Y suffirai-je. Pluie glaciale. Signifié au sous-inspecteur Magny de l’enregistrement qu’il aurait dû me prévenir pour vérifier mes minutes. Charles Heidsieck est venu me conter son aventure Schülz qui se greffe sur l’affaire Goulden Lelarge et …Voir +

Lundi 20 décembre 1915

Place de la République

Louis Guédet Lundi 20 décembre 1915 464ème et 462ème jours de bataille et de bombardement 11h soir  Beau temps, dégel. Je suis exténué. Couru la matinée pour ouvrir le coffre-fort de Mme Désaubeau 16, rue des Consuls, Hôtel de Ville service, Comptoir des Escomptes dépôts des valeurs retirées de son coffre. Palais pour le testament, …Voir +

Reims 14-18… nous buvons une coupe de champagne à ta santé

18 décembre 1915 Mon cher camarade, tu excuseras mon retard pour te faire réponse. Depuis ton départ, nous n’avons pas eu une minute à nous. Le bataillon, à sa sortie des tranchées était éparpillé un peu partout. Un compagnie à Montchenot, deux à Verzenay, une à Rilly. Moi et François avons passé 3 jours de …Voir +

Samedi 18 décembre 1915

Quartier Mars - CPA Pierre Fréville

Cardinal Luçon Samedi 18 – Nuit tranquille. Violente canonnade vers 8 h. matin. Ordination par Mgr Neveux dans notre oratoire. Visite du Docteur Jacquinet, à M. Poullot administré il y a un mois. Très violente canonnade vers 3 h. A 4 h., aéroplane français très bas. 5 h. canons français. Cardinal Luçon dans son Journal …Voir +