Louis Guédet Mardi 10 août 1915 332ème et 330ème jours de bataille et de bombardement 8h soir  Nuit d’orages terribles et de canon. On ne savait si c’était le tonnerre ou le canon qui grondait. Nuit angoissante, douloureuse sans sommeil, et ce matin comme je pensais un peu m’attarder au lit pour me reposer et… Lire la suite