Paul Hess Bombardement dans le courant de l’après-midi. A 18 heures, M. Vigogne et moi quittons le bureau pour regagner le faubourg de Laon, son domicile étant au 156 de l’avenue et le mien place Amélie-Doublié. Deux fois par jour, depuis le 7 juin, nous faisons route ensemble par la rue des Consuls, la place… Lire la suite