Cardinal Luçon

Bataille de 7 h à 8 h. Visite du P. d’Halleux. Visite de M. Sainsaulieu.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 Juliette Breyer

Lundi 24 Mai 1915. Mon Charles, je suis allée chez Mignot aujourd’hui pour savoir ce qu’il en était de mon inventaire. L’inspecteur n’était pas là. C’est un comptable qui m’a reçue. La perte se monte à 6000 francs. C’est énorme mais ce que je n’ai pas trouvé bien, c’est que la maison me devait encore 60 francs et qu’ils les ont déjà retenus sur la perte. J’en ai parlé à ton parrain qui m’a donné la marche à suivre. Il faut que j’aille trouver le colonel commandant le secteur et qu’il me fasse un certificat comme quoi je ne suis pas responsable, étant évacuée. J’irai demain. Mon dieu, j’en ai par dessus la tête. Je voudrais être au bout de tout cela. Encore bon que j’ai mes deux petits cocos pour me changer les idées. Ils sont si gentils tous les deux.

Vivement que tu reviennes, et on oubliera tout. Pauvre Charles…

Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) - Lettres prêtées par sa petite fille Sylviane JONVAL

De sa plus belle écriture, Sylviane Jonval, de Warmeriville a recopié sur un grand cahier les lettres écrites durant la guerre 14-18 par sa grand-mère Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) à son mari parti au front en août 1914 et tué le 23 septembre de la même année à Autrèches (Oise). Une mort qu’elle a mis plusieurs mois à accepter. Elle lui écrira en effet des lettres jusqu’au 6 mai 1917 (avec une interruption d’un an). Poignant.(Alain Moyat)

Il est possible de commander le livre en ligne


 Renée Breyer

le 24 grand départ et adieux /

/ le soir du 24 arrive le 412 les téléph.

Renée Muller dans Journal de guerre d'une jeune fille, 1914

Voir la suite sur le blog


313_001
Share Button