Reims 14-18... Leurs vilains oiseaux... Samedi 9 septembre
Chère Madame,
voilà un temps infini que je n’ai pas reçu de vos nouvelles.
Les dernières m’ont été données par Madame de M., vous aviez été souffrante, mais vous étiez tout à fait remise.
Vous verrez sans doute prochainement ma femme qui vient de rentrer à Paris après 3 mois de séjour à … (illisible).
Je suis toujours à 15 kms de Reims sur la route de Soissons. Nous avons été bombardés par avions, par canons, et maintenant, ils laissent tomber de leurs vilains oiseaux des projectiles à gaz asphyxiants.
Jusqu’alors il n’y a pas trop de mal.
J’espère avoir bientôt de vos nouvelles et vous prie de croire, chère Madame, à mes se
ntiments respectueux.
Robert

ob_54109b_rsruines-rue-de-l-isle-1200

Ni timbre, ni cachet qui permettraient de dater la carte de manière précise, sur la légende est inscrit « La Grande Guerre 1914-17, elle a donc été écrite fin 1917 ou en 1918.
A première vue, Robert n’a pas été ménagé… civil ou militaire ? en tout état de cause, à 15 kms de Reims, il est plus ou moins sur la ligne de front, en fonction de la date… un secteur qui n’a pas été épargné.

Pas épargnée non plus, la rue de l’Isle à Reims, que nous montre cette carte postale !
Une vue très difficile à situer. En effet, la quasi totalité des maisons ayant été détruite, la topologie actuelle est bien différente. Sur la carte, la rue accuse un coude, qu’on ne retrouve pas dans la rue actuelle, ni même sur les plans d’avant-guerre. Quelques recherches complémentaires s’imposent. A suivre donc.

Share Button