Paul Hess

Le samedi 8 août, le bruit court en ville, de l’entrée du Général d’Armade à Muhouse, après un violent combat où il aurait eu 15000 Français et 33000 allemands hors de combat. on donne des précisions ; 135 mitrailleuses prises par le 155e d’infanterie qui aurait fait prisonnier le 156e Allemand, presque sans tirer un coup de fusil.

La dépêche annonçant cette nouvelle d’importance, que d’aucuns affirmaient avoir lue à la sous-préfecture, dont d’autres disaient avoir eu connaissance à la gare où elle avait été transmise, ajoutait en outre, paraît-il qu’un de nos bataillons de chasseurs – le 10e – avait subi 80% de pertes, tués et blessés.

J’ai hâte, naturellement, en apprenant cela au bureau de voir terminer le travail et aussitôt libre, je me dirige vivement vers la sous-préfecture ; cette dépêche n’y est pas. Il n’en existe nulle trace non plus à la Mairie. Le concierge en avait cependant pris copie ! Il me semble bizarre, étrange, de ne pouvoir trouver confirmation de semblable action en Alsace – et je reste sceptique.

Paul Hess dans La Vie à Reims pendant la guerre de 1914-1918

ob_51d9f4_022
ob_85d838_021
8 août : le Monténégro déclare la guerre à l’Allemagne
Share Button