Cardinal Luçon Nuit tranquille, journée tranquille, sauf de 2 h à 6 h. Soir, canons et bombes. Visite et paroles encourageantes du Révérend Père Pathé-Reau. 7 colis de petits Paquets du Soldat. Lettre à M. Cottard-Josserand qui me les avait envoyés (Recueil, p. 63) Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par… Lire la suite