• Archives: Caves Werlé

Vendredi 31 décembre 1915

Hôtel de Ville

Paul Hess 31 décembre 1915 – Au cours de l’après-midi, un appariteur passe dans les bu­reaux pour inviter, de la part de M. le maire, le personnel à se rendre dans la salle des mariages pour 16 h 1/2. A l’heure indi­quée, les employés de la mairie, auxquels se sont joints ceux de la sous-préfecture …Voir +

Lundi 12 avril 1915

Vu, ce matin, les nouveaux dégâts causés en ville, dans la nuit du 7 au 9. Partout, c’est absolument effrayant ; il y a eu profusion de gros calibres. Le communiqué n’a pas dit un mot de cette nuit des plus terribles pour Reims. Le Courrier d’aujourd’hui indique sous sa rubrique : Le bombardement (209e …Voir +

Mercredi 31 mars 1914

Nuit tranquille. Visite au Père Figer (ou Pfiger ?). Visite à Saint-Jean-Baptiste de la Salle, à M. de Bruignac, adjoint, et à l’ouvroir de Madame de Bruignac. Nuit. Nuit terrible de 10 h à minuit etc. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR …Voir +

Mardi 30 mars 1915

Dans le Courrier de la Champagne du 26 mars, nous trouvons le compte-rendu d’une séance du conseil municipal, suivi de quelques détails complémentaires dans le journal du 27 : Conseil municipal Le conseil municipal s’est réuni avant-hier soir, sous la présidence de M. le Dr Langlet, maire. Étaient présents : MM. Em. Charboneaux, de Bruignac, …Voir +

Lundi 29 mars 1915

Après ces quelques jours vécus au calme, à Épernay, dans une ambiance offrant un contraste si violent – quant au mouvement, à l’éclairage dispensé largement le soir, par les magasins – avec celle de notre triste ville, je prends la route du retour en accompagnant un camionneur de la maison de déménagements Rondeau, qui a …Voir +

Dimanche 28 mars 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille. Visite à Prouilly, à l’armée réunie dans l’église, puis à Pévy. Allocation dans chaque église. J’étais venu dans une voiture que conduisait M. Berger, Conseiller Général. 2 h ½ réunion à l’église de Prouilly. Beaucoup de soldats et d’officiers, de prêtres-soldats, de paroissiens. Réunion d’une trentaine d’émigrés ou réfugiés. Visite à …Voir +

Mercredi 24 mars 1915

Nous avons encore été bombardés dans la matinée hier, simple canonnade. – Après avoir obtenu, à la mairie, la permission de me rendre, pour la première fois, dans ma famille à Épernay, j’avais eu d’idée, en vue d’éviter la perte d’une journée pour le voyage (1), non pas de solliciter le laissez-passer exigé, mais de …Voir +

Mardi 21 mars 1915

Belle journée assez calme. Canonnade de temps en temps. Bombardement sérieux la nuit. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Dimanche 21 – Passion. Nuit comme les précédentes. Fréquents coups de canon, bombes énormes. Émission pendant la grand’messe, d’un Vœu signé de l’Archevêque, du Chapitre, des Fabriciens, de célébrer, pendant 10 …Voir +

Jeudi 17 décembre 1914

Paul Hess Nuit assez mouvementée. Fusillade, canon. Bombardement dans la matinée. Après-midi, bombardement autour de l’hôtel de ville. Alors que nous sommes tranquillement occupés à travailler, un obus arrive à l’entrée de la rue de Pouilly, tout près de la maison Sevestre, en face des Galeries Rémoises. Son explosion a fait vibrer les vitres du …Voir +

Mardi 15 décembre 1914

Un orage de grêle, précédé de forts roulements de tonnerre donnant l’illusion d’une reprise du bombardement, s’abat sur Reims à 13 h Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Mardi 15 – Nuit tranquille : Réflecteurs sur Rems 6 h du matin, projetés du Nord-Est, direction (à vue du pays) sur …Voir +