• Archives: Caves Werlé

Dimanche 17 juin 1917

Paul Hess Dimanche 17 juin 1917 – Bombardement, le matin, vers Pommery. Dans la matinée, à la mairie où j’étais allé, comme d’ha­bitude, M. Raïssac m’a fait savoir que le président de la République doit venir cet après-midi remettre quelques décorations, notam­ment la croix de chevalier de la Légion d’Honneur à Mgr le cardi­nal, MM. …Voir +

Mercredi 6 juin 1917

Angle rue de Cernay et rue Croix St-Marc

Cardinal Luçon Mercredi 6 – + 19°. Nuit tranquille sauf coups de canons vers l’est. Bombardement et incendie rue Croix Saint-Marc (à Saint Jean-Baptiste de la Salle). Visite aux Halles et aux Caves Werlé, où M. le Curé de Saint- Benoît et les Sœurs du Saint-Sauveur de sa paroisse sont réfugiés. Visite de la Chapelle …Voir +

Samedi 21 avril 1917

Paul Hess 21 avril 1917 – A 12 h 1/2, pendant que nous déjeunions, deux projectiles de gros calibre sont arrivés sur l’hôtel de ville. Le premier a abattu une des grandes cheminées qui, en tombant, défonçait le toit, à l’angle de la rue des Consuls et de la rue de la Grosse-Ecritoire ; l’autre …Voir +

Samedi 7 avril 1917

Paul Hess 7 avril 1917 – L’Éclaireur de ce jour, publie une nouvelle information dont voici les termes : Avis à la population. En raison de la situation, le gouvernement se voit dans la pénible nécessité d’évacuer ceux des habitants de Reims dont la présence n’est pas absolument indispensable. Les enfants et les femmes seront …Voir +

Vendredi 31 décembre 1915

Hôtel de Ville

Paul Hess 31 décembre 1915 – Au cours de l’après-midi, un appariteur passe dans les bu­reaux pour inviter, de la part de M. le maire, le personnel à se rendre dans la salle des mariages pour 16 h 1/2. A l’heure indi­quée, les employés de la mairie, auxquels se sont joints ceux de la sous-préfecture …Voir +

Lundi 12 avril 1915

Vu, ce matin, les nouveaux dégâts causés en ville, dans la nuit du 7 au 9. Partout, c’est absolument effrayant ; il y a eu profusion de gros calibres. Le communiqué n’a pas dit un mot de cette nuit des plus terribles pour Reims. Le Courrier d’aujourd’hui indique sous sa rubrique : Le bombardement (209e …Voir +

Mercredi 31 mars 1914

Nuit tranquille. Visite au Père Figer (ou Pfiger ?). Visite à Saint-Jean-Baptiste de la Salle, à M. de Bruignac, adjoint, et à l’ouvroir de Madame de Bruignac. Nuit. Nuit terrible de 10 h à minuit etc. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR …Voir +

Mardi 30 mars 1915

Dans le Courrier de la Champagne du 26 mars, nous trouvons le compte-rendu d’une séance du conseil municipal, suivi de quelques détails complémentaires dans le journal du 27 : Conseil municipal Le conseil municipal s’est réuni avant-hier soir, sous la présidence de M. le Dr Langlet, maire. Étaient présents : MM. Em. Charboneaux, de Bruignac, …Voir +

Lundi 29 mars 1915

Après ces quelques jours vécus au calme, à Épernay, dans une ambiance offrant un contraste si violent – quant au mouvement, à l’éclairage dispensé largement le soir, par les magasins – avec celle de notre triste ville, je prends la route du retour en accompagnant un camionneur de la maison de déménagements Rondeau, qui a …Voir +

Dimanche 28 mars 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille. Visite à Prouilly, à l’armée réunie dans l’église, puis à Pévy. Allocation dans chaque église. J’étais venu dans une voiture que conduisait M. Berger, Conseiller Général. 2 h ½ réunion à l’église de Prouilly. Beaucoup de soldats et d’officiers, de prêtres-soldats, de paroissiens. Réunion d’une trentaine d’émigrés ou réfugiés. Visite à …Voir +

Mercredi 24 mars 1915

Nous avons encore été bombardés dans la matinée hier, simple canonnade. – Après avoir obtenu, à la mairie, la permission de me rendre, pour la première fois, dans ma famille à Épernay, j’avais eu d’idée, en vue d’éviter la perte d’une journée pour le voyage (1), non pas de solliciter le laissez-passer exigé, mais de …Voir +

Mardi 21 mars 1915

Belle journée assez calme. Canonnade de temps en temps. Bombardement sérieux la nuit. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Dimanche 21 – Passion. Nuit comme les précédentes. Fréquents coups de canon, bombes énormes. Émission pendant la grand’messe, d’un Vœu signé de l’Archevêque, du Chapitre, des Fabriciens, de célébrer, pendant 10 …Voir +