Louis Guédet Vendredi 1er septembre 1916 720ème et 718ème jours de bataille et de bombardement 6h soir  Beau temps. Quelques rares obus. Rien de saillant. Je me fatigue de plus en plus, je m’affaiblis de plus en plus. Ma pauvre intelligence est comme prête à sombrer. Je souffre tant moralement avec tous les soucis qui… Lire la suite