Louis Guédet Mercredi 26 août 1914 11h soir  Journée déprimante. Tout le monde est affolé et se rue vers la gare pour se sauver. On ne connait plus rien, plus personne. On se sauve pour sauver…  sa chère petite peau !! Si ce n’était triste et écœurant…  ce serait très drôle. Là on juge et on… Lire la suite