Nuit tranquille, gros coups de canon à diverses reprises. Visite aux ambulances de Pargny, de 2 h. à 3 h. A l’église, où je parle à une assistance de quelques femmes. Aux Annexes de 4 h. à 4 h. 45. Rentrée à Reims vers 5 h. 40. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre… Lire la suite