• Tag Archives: Censure

Dimanche 13 décembre 1914

Abbé Rémi Thinot 13 DECEMBRE – samedi – Les allemands maintenant lancent des boulets plins ! [ ?] Faut-il dire que je n’ai pas réentendu le canon avec déplaisir ? La vie grave d’ici me plaît autrement que la vie à Paris, quoique je doive reconnaître que la capitale, mise à part la question des théâtres, se tient… Lire la suite

Jeudi 10 décembre 1914

Louis Guédet Jeudi 10 décembre 1914 89ème et 87ème jours de bataille et de bombardement 6h soir  Même situation, même calme relatif. Temps triste, brumeux, pluvieux. Eté déjeuner avec le Docteur Lardennois à leur popote route de Paris, 29, à l’imprimerie Bienaimé. Là j’y retrouve tous les camarades de Maurice Mareschal : Lardennois, Bouchette, Favier, de… Lire la suite

Mardi 8 décembre 1914

Louis Guédet Mardi 8 décembre 1914 87ème et 85ème jours de bataille et de bombardement 6h soir  Toujours même tranquillité relative. Je mets à peu près ma correspondance à jour. Renvoyé les objets réclamés par ma chère femme à Madame Léon de Tassigny qui a bien voulu s’en charger. Je suis toujours las ! et désespérant… Lire la suite

Dimanche 6 décembre 1914

Abbé Rémi Thinot 6 DECEMBRE – dimanche – Paris. Dit ma messe à St. Antoine. Non, décidément, on n’est pas en guerre par ici. Extrait des notes de guerre de l’abbé Rémi Thinot. [1874-1915] tapuscrit de 194 pages prêté à ReimsAvant en 2017 pour numérisation et diffusion par Gilles Carré. Louis Guédet Dimanche 6 décembre… Lire la suite

Samedi 5 décembre 1914

Louis Guédet Samedi 5 décembre 1914 84ème et 82ème jours de bataille et de bombardement 9h matin  Nuit tranquille, mais une tempête de vent formidable qui continue encore maintenant. Mon Dieu pourvu que les allemands s’en aillent bientôt, tout de suite. Je vais faire mon dernier jour de service de semaine à la Caisse d’Épargne,… Lire la suite

Jeudi 3 décembre 1914

Abbé Rémi Thinot 3  DECEMBRE – jeudi – Journée entièrement calme. Qu’est-ce à dire? Et que veulent dire ces bruits qui arrivent de tous côtés ; les régiments ont reçu leurs jeunes soldats ; les administrations sont à jour ; les armées sont prêtes et leur général n’attend que des ordres. S’agirait-il d’une offensive locale ou bien d’un… Lire la suite