• Catégorie: Cardinal Luçon

Dimanche 31 janvier 1915

Collection : Bosco Djoukanovich

Réveil avec détonations et sifflements d’obus. Lorsque je passe au bureau, j’apprends que la maison située à l’angle des rues Saint-Thierry et du Mont-d’Arène, où habitait notre collègue Joly, rentré à Reims depuis le 22 courant a été entièrement disloquée à 6 heures, au cours du violent bombardement de ce matin. Après-midi, reprise du bombardement. …Voir +

Samedi 30 janvier 1915

Pendant la nuit, même tir furieux qu’hier. Le soir, avant de m’endormir, j’entends siffler les obus. – Dans le long communiqué en date de Paris, 28 janvier, 15 h, reproduit par les journaux, aujourd’hui, nous lisons ceci : Le 27 janvier était la date de l’anniversaire de l’empereur d’Allemagne. Nos adversaires avaient annoncé à cette …Voir +

Vendredi 29 janvier 1915

rue Thiers

Dans la soirée d’hier et au cours de la nuit, des détonations terribles de nos pièces d’artillerie de gros calibre, qui faisaient vibrer toutes les vitres et même trembler la maison où je suis réfugié, 8 rue Bonhomme, se sont fait entendre. – Vers 15 heures, alors que nous sommes en plein travail, au bureau …Voir +

Mercredi 27 janvier 1915

Caricature du Kaiser

Hier, le bombardement a commencé le matin, vers 4 heures. Cette nuit, il y a eu canonnade de notre part et ce matin le canon gronde encore de tous côtés devant Reims. Une action très vive a lieu certainement en direction de la Pompelle, car la fusillade et les mitrailleuses se font entendre également une …Voir +

Mardi 26 janvier 1915

Nuit tranquille pour la ville. Canonnade et fusillade française toute la journée. Récit de M. l’Archiprêtre sur le voyage de Mgr Baudrillart, à Rome. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Travaux de l’Académie Nationale de Reims 1915 26 – Mardi. Même temps et comme hier, canonnade et bombardement jour et nuit. …Voir +

Lundi 25 janvier 1915

Paul Hess Éprouvant le besoin de respirer le bon air matinal avant d’aller m’enfermer au bureau, je me dirige, vers 7 h 1/2, du côté du champ de Grève. Au bas de l’avenue de la Suippe, je me heurte à un poteau portant l’inscription : « Défense de passer – zone militaire ». Je n’ai qu’à faire …Voir +

Dimanche 24 janvier 1915

24 janvier – Bombardement et fusillade. Le Courrier publie aujourd’hui ce court avis : La classe 1917. Nous sommes autorisés, en réponse à certaines indictions prématurées, à déclarer qu’il n’a jamais été question jusqu’ici d’appeler la classe 1917. En lisant cela, je pense tout de suite qu’on peut être certain que l’inscription de cette classe …Voir +

Samedi 23 janvier 1915

23 janvier – Le canon s’est fait entendre la nuit e nos grosses pièces tonnent encore ce matin. En me promenant, avant de rentrer au bureau, j’entends la fusillade dans la direction de Cernay. – Nous avons un camarade de la « comptabilité » Joly, qui réformé temporairement par suite de maladie, est venu reprendre sa place …Voir +

22 janvier 1915, ce matin, des shrapnells sont tombés sur le faubourg de Laon et le faubourg Cérès

Depuis le 18, le bombardement a sévi chaque jour, plus ou moins violemment. Ce matin, des shrapnells sont tombés sur le faubourg de Laon et le faubourg Cérès ; l'après-midi, comme hier déjà, le bombardement a repris de nouveau. Nous pouvons nous demander pourquoi, depuis quelques temps, les Allemands nous envoient surtout des shrapnells. Trouveraient-ils …Voir +

Mercredi 20 janvier 1915

Aujourd’hui, on peut enfin se procurer, à la maison H. Matot-Braine, des éphémérides et calendriers de 1915 – introuvables jusqu’alors. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Mercredi 20 – Nuit tranquille. Visite à Saint Benoît, à l’Ambulance rue Lesage. Reçu réponse de l’Évêque de Paderborn, à qui j’avais écrit pour …Voir +

Mardi 19 janvier 1915

Léon-Adolphe Amette

Mardi 19 – Nuit tranquille (du 18-19). Hier soir à 9 h canons français. J’ai entendu siffler 2 bombes. Toute la nuit de temps en temps, canon français. Écrit à Mgr Amette pour le remercier. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Travaux de l’Académie Nationale de Reims Léon-Adolphe Amette – Wikipédia …Voir +

Lundi 18 janvier 1915

Bombardement, les 15, 16 et 17. Au cours de la nuit dernière, la fusillade s’est fait entendre, tandis que les projecteurs fonctionnaient et que les fusées éclairantes montaient au-dessus des lignes. Vers 1 h, aujourd’hui, sifflements et arrivées de projectiles. Il y a des victimes à la maison de convalescence. – Le Courrier d’aujourd’hui reproduit …Voir +

Dimanche 17 janvier 1915

Dimanche 17 – Nuit tranquille. Réponse au Cardinal Merry del Val, pour l’érection d’un monument à Pie X. Souscrit 1500 F + 200 F de Mgr Neveux. Bombes. Bombes sur l’église Saint-Benoît. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Travaux de l’Académie Nationale de Reims Rafael Merry del Val – Wikipédia 17 …Voir +