• Catégorie: 1918

Mercredi 13 février 1918

Paul Hess 13 février 1918 – Coup de main à 6 h du matin et bombardement sur le fau­bourg de Laon. Environ 500 obus. — L’Éclaireur avise ainsi ses lecteurs de la délivrance de nouvelles cartes de sucre : Carnets de sucre. Les nouvelles cartes de sucre seront échangées contre les anciennes, à partir du …Voir +

Samedi 9 février 1918

Cardinal Luçon Samedi 9 – Nuit tranquille. 8 h. avions, tir contre eux. + 7°. Beau temps. Mgr Neveux va à Villedommange. Visite de M. le Marquis de Tressemance-Simian, petit-neveu du Cardinal de Latil. Journée tranquille. On déplace les batteries du Jardin Luzzani écrasées par les Allemands. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre …Voir +

Vendredi 8 février 1918

Cardinal Luçon Vendredi 8 – Nuit tranquille. + 9°. 30ème anniversaire de ma Consécration épiscopale. Via Crucis in Cathedrali à 8 h. Visite d’une Mission Canadienne, annoncée par le Ministère des Affaires Étrangères, conduite par le Lieutenant de Jouvenel, et présentée par un Officier de l’État-major de la 5e Armée. Visite au général, absent. Visite …Voir +

Mardi 5 février 1918

Paul Hess 5 février 1918 – Réveil par un violent bombardement, commencé à 6 h et qui ne dure que sept ou huit minutes, pendant lesquelles arrivent une cinquantaine d’obus sur le quartier du faubourg de Laon, depuis le dépôt, rue de Brimontel jusque de l’autre côté de l’avenue. Paul Hess dans Reims pendant la …Voir +

Lundi 4 février 1918

Paul Hess 4 février 1918 – Sifflements et arrivées, dans le centre, à 12 h 1/2. Le premier obus tombe rue des Capucins ; le second rue Tronsson-Ducoudray, etc. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Lundi 4 – Nuit tranquille. + 4°. Temps semi-couvert. Midi bombes sifflent. Sur …Voir +

Samedi 2 février 1918

Paul Hess 2 février 1918 – L’Eclaireur de l’Est donne le compte-rendu d’une séance du conseil municipal qui a eu lieu le 30 janvier. A cette réunion, présidée par le maire, M. le Dr Langlet, dans le local actuel de la mairie, étaient présents : MM. Emile Charbonneaux et de Bruignac, adjoints ; Chezel, Demaison, …Voir +

Vendredi 1 février 1918

Paul Hess 1er février 1918 – Certaines marchandises deviennent difficiles à se procurer. En regagnant la mairie, à 14 h, je remarquais une dizaine de person­nes qui stationnaient avec leurs récipients, en attendant l’ouverture du magasin de quincaillerie tenu par A. Betsch, 4, rue Colbert (maison Camus), pour acheter un litre de pétrole chacune — …Voir +

Jeudi 31 janvier 1918

Paul Hess 31 janvier 1918 – Bombardement à peu près du même genre que ceux des deux jours précédents — avec mélange d’obus à gaz — commencé à 16 h 3/4. Nombreuses explosions d’arrivées. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Jeudi 31 – Nuit tranquille pour la ville …Voir +

Mercredi 30 janvier 1918

Paul Hess 30 janvier 1918 – Bombardement comme hier. Il commence plus tôt ; vers 17 h 1/4. A partir de 20 h, nouvelle séance, ainsi que la veille ; on en­tend parfaitement les départs des pièces allemandes se succéder rapidement par trois et quatre et les explosions d’arrivées se suivre, naturellement, de même quelques …Voir +