Sur la page Facebook : « Louise Dény Pierson » Si Facebook avait existé en 1914, Louise Dény l’aurait sans doute utilisée pour raconter ce qu’elle vivait. A défaut, longtemps après la fin de la Grande Guerre, cette Rémoise a couché sur le papier ses souvenirs de petite fille, plongée au cœur du premier grand conflit mondial. …Voir +