Louis Guédet

Mercredi 14 août 1918

1433ème et 1431ème jours de bataille et de bombardement

8h matin  Temps magnifique, nuit fort fraîche. Canon toute la nuit. Maurice a un gros rhume qui se murit.

7h soir  Pas de nouvelles de Jean ! Pourvu qu’il ne lui soit rien arrivé !! Robert doit arriver lui demain ou après pour 20 jours de permission. Maurice va tout doucement. J’ai été souffrant toute l’après-midi. Pris de crise de sommeil lourd et pénible. Tous ces soucis me tuent ! Nouvelles des Religieuses du C.H.D. de Reims (Centre Hospitalier Départemental) qui sont à Rouen, et s’y trouvent bien.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

« Alfred Baudrillart 1918 » par Agence de presse Meurisse‏ — Bibliothèque nationale de France. Sous licence Domaine public via Wikimedia

Mercredi 14 – Visite de l’Abbé Robiche, de M. Grousseau, de Mgr Baudrillart

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Mercredi 14 août

Nos attaques ont continué avec succès sur tout le front de l’Avre.
Montdidier, débordé par l’est et par le nord, est en notre pouvoir.
A la droite des forces britanniques, nous avons porté nos lignes à dix kilomètres à l’est de Montdidier, sur le front Andechy-la-Boissière-Fescamps.
Nous avons attaqué les positions allemandes à droite et à gauche de la route de Saint-Just-en-Chaussée à Roye, sur un front de plus de vingt kilomètres, conquis Rollot, Orvillers-Sorel, Ressons-sur-Matz, Conchy-les-Pots, la Neuville-sur-Ressons et Elincourt.
Nous avons ensuite enlevé le massif de Boulogne-la-Grasse et porté nos lignes à l’est de Bus.
Nous avons gagné les abords de la Berlière et de Gury, conquis Mareuil-lamotte et progressé de trois kilomètres au nord de Chevincourt.
Les troupes britanniques ont atteint Lihons et Fresnoy-les-Roye.
En Flandre, elles ont repoussé une attaque allemande dans la région au nord du Kemmel et capturé des prisonniers. Elles ont progressé à l’est de Robecq.
Les troupes françaises ont remporté un succès en Italie, sur le mont Sisemol. Elles ont capturé 5 officiers, 243 hommes, un canon de tranchée et 3 mitrailleuses.
Plus à l’est, succès italien au val Bella et au col d’Echale.
En macédoine, rencontre de patrouilles.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button