Louis Guédet

Dimanche 7 juillet 1918

1395ème et 1393ème jours de bataille et de bombardement

2h soir  Toujours très beau temps et temps très sec et chaud, une vraie température de juillet. Messe ce matin comme d’ordinaire. Courrier auquel j’ai répondu de suite. J’en ai encore 2 à faire à Landréat, toujours très dévoué, et à Gustave Houlon fort découragé, et il y a de quoi après tout ce qu’il a fait pour Reims et les Rémois, et n’avoir pas un mot de remerciement, un geste de reconnaissance, c’est dur.

Le bas de la page a été découpé, ainsi que le haut de la page suivante.

…sez-vous, les briserez-vous !

8h soir  Eté promener avec André et Maurice à Songy mettre des lettres à la Poste, Pringy, Drouilly. Visité l’église de Drouilly, dédiée à St Hilaire, assez intéressante église de Champagne, commencement de l’ogive. Revenu. Visité en repassant l’église de Pringy dédiée à St Remy, intéressante, du commencement du XIe siècle, avec ses ogives surbaissées et ses piliers trapus au couronnement de feuillages et personnages finement fouillés, la chapelle St Nicolas latérale gauche donne énormément d’air à la nef. Plaque commémorative des Jacobé de Pringy de Goncourt, ancêtres des Goncourt de l’Académie des XI, petite ouverture dans cette chapelle pour les burettes du XVIe siècle flamboyant, avec la note de l’école italienne qui caractérise l’église St Urbain de Troyes. Rentré vers 5h1/2, Maurice enchanté de sa petite excursion et surtout de son excursion dans le clocher de Drouilly par un escalier plutôt aérien. Pas de vertige, et enfin il a vu comment des cloches étaient suspendues pour sonner.

Le haut de la page a été découpé.

Drouilly

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Dimanche 7 – Visite de M. Henry, vicaire de Sedan, et d’un Aumônier militaire qui a sauve du mobilier de nos églises et presbytères

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 7 juillet

Nos détachements et nos patrouilles, opérant entre Montdidier et l’Oise, en Champagne, sur la rive droite de la Meuse et en Lorraine, ont ramené des prisonniers.
Le nombre des prisonniers que les Anglais ont faits dans leur dernière opération sur la Somme dépasse 1300. Un canon allemand de campagne, plus de 100 mitrailleuses et un certain nombre de mortiers de tranchées ont été capturés.
Une contre-attaque allemande sur les nouvelles positions de nos alliés à l’est d’Hamel a été facilement repoussée. Quelques prisonniers sont restés aux mains des soldats britanniques. Ces derniers ont exécuté avec succès un coup de main dans le secteur de Beaumont-Hamel. Ils ont repoussé une tentative ennemie aux environs de Strazeele.
Pendant le mois de juin, la défense française contre avions a abattu 29 appareils ennemis dont 3 de nuit. 15 autres appareils ont été désemparés par le tir.
Le sultan de Turquie Mehmed V, qui avait succédé à Abdul Ramid en 1909, est décédé. Le prince le plus âgé de la famille impériale ottomane prend le pouvoir sous le nom de Mehmed VI.
Une séance tumultueuse a eu lieu au Reichstag. Scheidemann a déclaré que la social démocratie majoritaire voulait à bref délai une paix honorable et qu’elle ne voterait pas les crédits budgétaires au chancelier de Hertling. Le socialiste minoritaire Ledebour a lancé un appel à la révolution du haut de la tribune parlementaire.

Share Button