Louis Guédet

Dimanche 23 juin 1918

1381ème et 1379ème jours de bataille et de bombardement

6h soir  Temps magnifique avec grand vent. Des américains, les premiers, sont arrivés ici cantonner, une compagnie de mitrailleurs. Écrit lettres sur lettres, en verrais-je la fin ? Été l’après-midi à Songy pour me réhabituer à la bicyclette (ramenée certainement de son voyage à Paris). Je m’y suis mis comme si je n’en avais pas fait à peine depuis 1 mois. Je repris vite le mouvement et la cadence de l’équilibre. Cela va m’être bien utile, surtout ici où les routes sont très bonnes et plutôt plates. Cela me permettra de circuler un peu plus.

Joint une feuille de papier avec des lignes et en entête « American Y.M.C.A. » dans un triangle rouge inversé, et la mention « On active service with the American Expeditionnary Force… 191. » (Young Men’s Christian Association, association chrétienne de jeunesse fondée en 1844).

Mention de Louis Guédet en bas :

« Papier à lettre laissé par le 1er colonel américain qui a cantonné à St Martin. Fin juin 1918 »

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Dimanche 23 – Visite des Généraux Petain28, Buat29, Albricci. Pendant la nuit, attaque allemande sur Bligny

(1) Général Buat. Il a créé en 1917 la réserve générale d’artillerie (5000 canons de 75 et 5500 pièces lourdes) qui permettra par sa mobilité les offensives victorieuses de Foch en 1918. Ayant la confiance de Foch et de Pétain, il sera en juin 1918 chef d’État Major de l’Armée Française et atténuera les frictions entre le généralissime et le commandant en chef français.
Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173


Dimanche 23 juin

Nous avons repoussé des coups de main ennemis dans la région de Belloy et en Haute-Alsace. De notre côté, nous avons enlevé un poste ennemi au sud-est de Saint-Maur et fait des prisonniers.
Les Anglais ont exécuté des raids et fait des prisonniers dans le secteur de Villers-Bretonneux et de Strazeele.
Sur le front belge, activité d’artillerie dans la zone de Boesinghe. Lutte de bombes à Dixmude.
Sur le front italien, l’offensive de l’ennemi, brisée et contenue sur l’ensemble du front de bataille, a recommencé.
Les Autrichiens ont déclenché une forte attaque locale dans la direction de Losson (sud-ouest de Fossalta) : ils ont été repoussés avec des pertes sanglantes. Leurs violentes concentrations de feux sur le Montello et dans la région au nord-ouest du mont Grappa, ont été efficacement contrebattues et des tentatives d’avances, faites par les troupes d’infanterie, ont été arrêtées.
A Cavazuccherina, les marins et bersagliers italiens ont élargi la tête de pont et capturé 150 soldats avec du matériel et des armes. Actions locales sur le reste du front. A Asiago, un poste avancé ennemi a été enlevé et les occupants ont été capturés. Dix avions ennemis ont été abattus.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button