Louis Guédet

Jeudi 9 mai 1918                                                            

1336ème et 1334ème jours de bataille et de bombardement

11h matin  Temps gris, sombre, brumeux, triste. Lettre de Madame Gambart qui m’annonce que la maison de la rue des Capucins, 52, a été pillée par les soldats et officiers français qui s’y étaient installés bien entendu. Elle estime qu’il y avait 2 000 bouteilles de vin déjà disparues et le reste. C’est un de ses neveux qui l’a constaté. La maison serait incendiée en partie, et les soldats filés, bien (rayé) que son (rayé) quoique dans le (rayé) vu ! Bref journée de (rayé)!! Laissez passer (rayé) et (rayé) !

D’un autre côté, reçu lettre de Labitte qui me donne des nouvelles de son fils et m’annonce qu’il vient de passer lieutenant au choix. De plus il me dit qu’il est avec mon fils Jean (au 61e) à Hangard en Santerre (théâtre de très violents combats en avril 1918)!! Toutes les bonnes nouvelles quoi ! Le malheur fond toujours sur les mêmes. Tandis que les lâches n’ont que joies et bonheurs ! (Rayé).

4h soir  Revenu de Cheppes pour assister au sermon de l’abbé Thellier de Poncheville, aumônier de Division (Charles Thellier de Poncheville, auteur de « Dix mois à Verdun » (1875-1958)). Beaucoup de soldats. Ce sermon était plutôt un sermon de 2 novembre, parfaitement dit et très simple.

Le bas de la page a été découpé.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils


Cardinal Luçon

Jeudi 9 – Ascension. Grand’Messe, Vêpres. Visite du Général Ders, en repos à Cumières, et d’un capitaine à galons d’argent. Visite de M. Plateau, organiste.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Jeudi 9 mai

Grande activité des deux artilleries au cours de la nuit au nord et au sud de l’Avre. Plusieurs coups de main, tentés par l’ennemi à l’ouest de Montdidier, ainsi que dans les régions de Hangard, Thennes et Grivesnes, ont échoué. Nous avons fait des prisonniers.
Les Anglais ont un peu avancé leur ligne en trois endroits à la suite d’opérations locales exécutées avec succès entre la Somme et l’Ancre. Ils ont fait des prisonniers.
Activité de l’artillerie ennemie entre Locon et Robecq et dans les environs de Saint-Julien, ainsi que dans le secteur Meteren-Kemmel. Entre la Clytte et Voormezeele, au cours d’une vigoureuse attaque locale contre les troupes françaises et britanniques, l’ennemi est parvenu, au centre de son attaque, à pénétrer, après de vifs combats, en certains points de notre première ligne. Les combats continuent. Partout ailleurs, les attaques ennemies ont été repoussées. A la suite d’une heureuse opération locale, les troupes françaises ont avancé leur ligne au sud de la Clytte. On a fait quelques prisonniers.
En Macédoine, activité d’artillerie de part et d’autre, sur tout le front compris entre le lac Doiran et Monastir. Deux tentatives ennemies sur les positions serbes, près de Vetrenik et à l’est de la Cerna, ont été repoussées.


Share Button