Cardinal Luçon

Mercredi 9 – – 4°. Épaisse couche de neige. Visite à l’usine Duchataux commandée par le Capitaine Pierre de la Giraudière. Thé avec lui et ses officiers. Visite aux batteries voisines. Visite de M. Desramous et 4 h. 1/2 chute de neige.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Mercredi 9 janvier

En Champagne, nous avons repoussé une tentative ennemie sur nos petits postes à l’est du Téton.
Lutte d’artillerie assez vive dans le secteur d’Avocourt et de Bezonvaux. En Woëvre, dans la région du nord de Seicheprey, nous avons exécuté un large coup de main qui a parfaitement réussi. Nos détachements ont pénétré, sur un front de 1500 mètres environ dans la position allemande dont les défenses ont été bouleversées et les abris détruits.
Conformément aux ordres reçus, nos troupes sont ensuite revenues dans leurs lignes ramenant l50 prisonniers environ et un certain nombre de mitrailleuses et de lance-bombes.
En Haute-Alsace, activité des deux artilleries au nord du canal du Rhône au Rhin.
Canonnade sur le front belge, vers Ramscapelle, Pervyse, Saint-Jacques-Capelle, Oudecapelle et Nieucapelle. Les tranchées des secteurs de Dixmude, ont subi des bombardements assez violents.
En Macédoine, des patrouilles ennemies ont été repoussées près de Staravina. Canonnade dans la boucle de la Cerna. Les aviateurs alliés ont exécuté plusieurs bombardements dans la vallée du Vardar et au nord de Monastir.
L’artillerie britannique a exécuté des tirs sur le front italien et détruit huit avions ennemis.
Le cabinet Hughes a démissionné en Australie, à la suite du rejet de la conscription par le referendum populaire.
Le président Wilson a prononcé devant le Congrès américain un discours capital, et qui fixe les conditions de paix de l’Entente à peu près dans les mêmes termes que le discours de M. Lloyd George quelques jours plus tôt.
Le Président demande que réparation soit faite à la France du tort qui lui a été causé en 1871, que la Belgique, la Serbie, la Roumanie soient libérées, que les frontières italiennes soient réajustées et que soit constitué un Etat indépendant de Pologne. Il revendique aussi la création d’une Société des Nations.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


 

 

 

Share Button