Cardinal Luçon

Vendredi 31 – Nuit tranquille. Via Crucis in Cathedrali. Visite de M. l’Abbé Ballot. Journée très tranquille. De 9 h. à 11 h. 1/2 ou minuit, bom­bes allemandes par intervalles et par endroits sur la ville.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Vendredi 31 août

Activité marquée de l’artillerie dans la région de Braye-en-Laonnois et le secteur de Craonne. Une attaque ennemie sur nos petits postes au sud de Chevreux a échoué.
En Champagne, à l’est du Téton, nous avons réussi, sans essuyer aucune perte, une action de détail au cours de laquelle nos troupes ont pénétré dans les lignes ennemies et ramené 11 prisonniers, ainsi qu’une mitrailleuse. Deux coups de main allemands, dans la même région, ont été repoussé après un vif combat.
Canonnade sur les deux rives de la Meuse. Des tentatives ennemies, au nord du bois des Caurières, et sur nos petits postes de Vaux-les-Palomeix, ont subi un complet échec.
Les Anglais signalent une vive activité de l’artillerie allemande dans le secteur de Nieuport.
En Macédoine, rencontre de patrouilles dans la vallée de la Strouma. Canonnade dans la région du lac Doiran et dans celle de Monastir.
Les Russes ont pris des mesures pour rétablir, en Moldavie, la position compromise par le recul de deux régiments.
Sur le Carso, les Autrichiens ont essayé de reprendre les positions récemment conquises par les Italiens sur le plateau de Bainsizza. Ils ont été repoussés, et nos alliés, en consolidant ces positions, ont fait 561 prisonniers. Ils ont brisé une autre attaque entre le Vipacco et la Dosso-Facti. Activité de combat sur le front du Trentin, de Stelvio à la Carniolle.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


Source : collection Patrick Nerisson

 

Share Button