Paul Hess

3 août 1917 – Journée calme.

Bombardement vers la Haubette, au cours de la nuit.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

La Haubette – Collection : Pierre Fréville


Cardinal Luçon

Vendredi 3 – + 14°. Nuit tranquille. Via Cruels in Cathedrali. Journée de pluie, tranquille, sauf de 9 h. soir à 11 h. Fréquents obus autrichiens allant tomber je ne sais où, mais loin d’ici.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Vendredi 3 août

En Belgique, le mauvais temps continue.
Grande activité de l’artillerie à l’est de Braye-en-Laonnois, à l’ouest de Craonne.
Dans la région d’Allemant, au cours d’une opération de détail, nous avons fait 24 prisonniers et pris une mitrailleuse.
A l’est et au sud-est de Reims, l’ennemi a tenté deux coups de main sans résultat.
Sur la rive gauche de la Meuse, violente lutte d’artillerie. Les Allemands ont renouvelé sans résultat leur attaque dans le secteur du bois d’Avocourt. Des coups de main ennemis dans cette même région, ainsi qu’en forêt d’Apremont, au sud-est de Saint-Mihiel, ont complètement échoué.
Sur le front anglais des Flandres, l’ennemi, qui avait réussi, au prix de pertes élevées, à prendre pied dans les positions avancées de nos alliés, vers la voie ferrée Ypres-Roulers, a été entièrement rejeté par une contre-attaque. Nos alliés ont repris possession de la totalité de la ligne.
Ils ont exécuté avec succès un coup de main au sud-est d’Hargicourt et fait des prisonniers.
Le gouvernement russe a adressé une circulaire télégraphique à ses représentants auprès des Alliés pour affirmer sa volonté de continuer la guerre avec vigueur.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

 

Share Button