Paul Hess

27 juillet 1917 — Bombardement la nuit dernière.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Cardinal Luçon

Vendredi 27 – Nuit tranquille en ville. Escarmouche aux environs de Reims. + 14°. Bombardement du Faubourg de Laon. Visite de M. Lemmon ; récit d’indiscipline(1) et actes de sauvagerie. Visite d’un motocycliste, agent de liaison, marié à une institutrice libre, en Bouches-du-Rhône. Les ouvriers étaient cachés derrière des sacs de terre et me dissuadaient d’entrer dans la Cathédrale, mais je voulais faire mon Chemin de Croix. J’entrai tout de même. Via Crucis in Cathedrali, mais abrégé à cause du danger. A 8 h., avions français, tir contre eux et bombes sifflantes.

(1) Seule allusion à la crise du moral de l’Armée française qui, de mai à juillet, alimente de nombreux cas de mutinerie de la part et d’autre de Reims, après l’échec sanglant de l’offensive suyr le Chemin des Dames.
Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173


Vendredi 27 juillet

Après un bombardement violent mais court, les Allemands ont tenté une attaque des positions reconquises par nous sur le plateau de Californie. Cette attaque a été complètement repoussée et nos gains de la veille maintenus et consolidés.
Des coups de main ennemis ont échoué au nord-ouest du monument d’Hurtebise, dans la région du mont Cornillet et en Alsace, au nord d’Aspach-le-Haut. Nous avons fait des prisonniers.
Les Anglais ont exécuté avec succès des coups de main en quatre points différents des tranchées ennemies, à l’est et au nord-est d’Ypres. Chaque opération leur a valu un certain nombre de prisonniers.
Une patrouille allemande a été chassée à l’est de Laventie. Un coup de main ennemi a par contre réussi près de Givenchy-lès-la-Bassée.
Les escadrilles anglaises de bombardement ont jeté 4 tonnes d’obus sur des aérodromes. Trois avions allemands ont été abattus.
A l’ouest de Dwinsk, les troupes russes se sont emparées de positions ennemies près du chemin de fer de Dwinsk a Vilna. Dans la direction de Vilna, au nord de Krevo, l’ennemi a pris une colline au nord de Bogache.
L’ennemi bombarde violemment Tarnopol, qui est en flammes. Dans la région de Mikoulitso, il a franchi le Sereth et occupé un village. Au sud du Dniester, les Russes ont évacué Stanislau.
Vive activité de nos alliés sur le front de Moldavie.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

 

Share Button