Cardinal Luçon

Lundi 11 – + 17°. Nuit tranquille. Orage de 3 à 5 h. Journée tranquille. Visite de M. le Curé de Trigny, de M. Dufay, fils. Orage de 4-5 h. Pendant la nuit, canonnade presque continuelle française ? allemande ? mais non intense.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Travaux de l’Académie Nationale de Reims

Trigny


Lundi 11 juin

Actions d’artillerie courtes et violentes sur divers points du front, notamment dans la région de Craonne-Chevreux.

Des reconnaissances ennemies ont tenté d’aborder nos lignes vers le Monument d’Hurtebise, au nord-est de Prunay, et sur les deux lignes de la Meuse, au Mort-Homme et au bois des Caurières. Aucune de ses tentatives n’a donné de résultat.

De notre côté, nous avons exécuté un coup de main sur la rive gauche de la Moselle, dans la région du chemin de fer de Thiaucourt. Nos détachements, pénétrant dans la tranchée adverse, sur plusieurs points, ont infligé des pertes sérieuses à l’ennemi, détruit des abris, et ramené une vingtaine de prisonniers.

Du 1er au 7 juin, notre aviation a livré de nombreux combats et abattu 21 avions ennemis dont la chute a été constatée et 2 ballons captifs, qui sont tombés en flammes.

Les Anglais ont effectué une nouvelle progression sur un certain nombre de points du front de bataille au sud d’Ypres. Des coups de main, exécutés avec succès au sud-est d’Epéhy, au sud d’Armentières et au nord-est d’Ypres, leur ont permis de faire 17 prisonniers.

Canonnade sur le front de Macédoine.

M. Garcia Prieto, président du conseil espagnol, a offert sa démission au roi Alphonse XIII.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button