Paul Hess

Dimanche 20 mai 1917 – Tir sur aéros

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Cardinal Luçon

Dimanche 20 – + 14°. Nuit tranquille. Couché dans mon cabinet de tra­vail. Toute la journée, canonnade de combat à l’est de Reims. Item toute la nuit, extrêmement violente entre minuit et 2 heures. Cette nuit, un obus est tombé dans la salle à manger de M. le curé de Merfy. Toute la journée du 20, bombes dans la région de Merfy, Chenay.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173


Dimanche 20 mai

Les Allemands ont attaqué, à la suite d’un violent bombardement, nos lignes dans la région au nord-ouest de Braye, depuis l’épine de Chevrigny jusqu’au canal de l’Oise. Nos barrages et nos feux de mitrailleuses ont brisé les vagues d’assaut qui n’ont pu aborder nos positions, sauf sur un point à l’ouest du front d’attaque où quelques fractions ennemies ont pris pied dans nos éléments avancés. Une vingtaine de prisonniers sont restés entre nos mains.
Escarmouches à la grenade sur le plateau de Californie.
Au nord-ouest de Reims, une tentative allemande avec emploi de liquides enflammés sur un petit poste au sud de Courcy, a échoué sous nos feux.
Les Anglais ont exécuté avec succès un coup de main au nord-est de Gouzeaucourt. Ils ont ramené des prisonniers et une mitrailleuse. Des raids ennemis ont échoué à Loos, près d’Armentières et à l’est d’Ypres.
Les Italiens, continuant à progresser sur les hauteurs de l’Isonzo, ont pris une nouvelle cime et fait 379 prisonniers.
M. Kerenski, ministre de la Guerre russe, a déclaré que la patrie était en danger et qu’il maintiendrait une discipline de fer.
La loi de la conscription a été promulguée aux Etats-Unis.

Share Button