Cardinal Luçon

Jeudi 23 – Nuit tranquille. Visite de M. Abelé pour Statuts des Amis de la Cathédrale. Journée tranquille. Visite du P. d’Herbigny. Écrit au Vatican pour rapatriement de M. Boulanger et Petitfîls.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Jeudi 23 novembre

Lutte d’artillerie intermittente sur la plus grande partie du front, plus vive dans la région Vaux-Douaumont. Sur le front britannique, l’artillerie ennemie a montré de l’activité au cours de la journée, dans les secteurs de Beaumont-Hamel et d’Ypres. Nos alliés ont bombardé les lignes allemandes vers Ransart, à l’est d’Angres et au nord du canal de la Bassée. A la suite d’un violent bombardement, l’ennemi a tenté un coup de main sur la cote Saint-Eloi. Il a enlevé 26 prisonniers. Les aviateurs anglais ont attaqué à la bombe et à la mitrailleuse les gares, cantonnements et convois ennemis. Lutte d’artillerie sur le Carso. Au nord de Monastir, la lutte continue, très vive, entre nos troupes et les Bulgaro-Allemands. Nous avons fait 500 prisonniers. Le nouvel empereur d’Autriche s’appellera Charles 1er; il s’appellera Charles IV en Hongrie. Guillaume II est parti pour Vienne, afin d’assister aux funérailles de François-Joseph. Une zone neutre a été créée entre la Grèce royale et la Grèce venizeliste. De nouveaux contingents de volontaires hellènes sont arrivés à Salonique.

Source : La guerre au jour le jour

820_001

Share Button