Cardinal Luçon

Mardi 26 – Nuit tranquille, sauf quelques gros coups de canon, rares. A 6 h. deux aéroplanes allemands volent : tir contre eux. Visite à Clairmarais. Salut, allocution. A 5 h. 1/2 gros canon. 4 h. Aéroplane français : tir contre eux. A 5 h. 45, gros canon français ; bombes allemandes sifflantes. Reçu la carte de sept Députés venus visiter la Cathédrale.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

photo : Louis Corré, collection Gérard Corré

photo : Louis Corré, collection Gérard Corré


Mardi 26 septembre

Au nord de la Somme, la bataille a repris avec violence sur le front franco-britannique. Notre infanterie a attaqué simultanément les positions allemandes entre Combles et Rancourt et les défenses accumulées par l’ennemi depuis ce dernier village jusqu’à la Somme.
Au nord-est de Combles, nous avons porté nos lignes jusqu’aux lisières sud de Frégicourt et conquis tout le terrain puissamment organisé compris entre ce hameau et la cote 140. Le village de Rancourt est également tombé en notre pouvoir.
A l’est de la route de Béthune, nous avons élargi nos positions sur une profondeur d’un kilomètre, depuis le chemin de Combles jusqu’à Bouchavesnes, pris d’assaut la hauteur au nord-est de ce village et atteint, au sud-est, la cote 130. Plus au sud, nous nous sommes emparés de plusieurs systèmes de tranchées aux abords du canal du Nord. Le chiffre des prisonniers valides déjà dénombrés dépasse 400.
Nos avions ont bombardé les gares de Ham, Hombleux, Manancourt et le terrain d’aviation de Vraignes.
Les Anglais ont progressé sur la rive gauche de la Strouma, au nord du lac Tahinos. Activité de notre artillerie du lac Doiran au Vardar. Dans la région du Brod, les troupes serbes ont abordé la crête frontière au nord de Kruzegrad. Au nord-est de Florina, nous avons enlevé les premières maisons de Petorak. A l’ouest de Florina, les Russes se sont emparés de la cote 916. Puis une contre-attaque bulgare a été repoussée.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Bouchavesnes

Share Button