Vendredi 4 – Photographie. Visite de M. Letourneau, Buiron, Obert, Curé de Glaire.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Vendredi 4 août

Au nord de la Somme, nous avons repoussé plusieurs tentatives allemandes dirigées sur la ferme Monacu, et nous avons organisé nos nouvelles positions entre cette ferme et le bois de Hem. Il se confirme que les unités allemandes engagées dans la région de Monacu, ont dû être relevées à la suite des fortes pertes qu’elles ont subies depuis le 30 juillet.
Au sud de la Somme, une contre-attaque sur nos positions au sud d’Estrées a échoué sous nos feux.
Sur la rive droite de la Meuse, des contre-attaques allemandes violentes ont été prononcées sur les tranchées que nous avions conquises la veille. Nos tirs de barrage ont brisé les efforts de l’adversaire.
De notre côté, nous avons sérieusement progressé au sud de Fleury, puis enlevé toutes les tranchées comprises entre Thiaumont et Fleury jusqu’au sud-est de l’ouvrage de Thiaumont et aux abords de la cote 320, puis enfin, enlevé le village de Fleury lui-même. Depuis le 1er août, nous avons fait en cette région 1750 prisonniers valides.
Dans la région du Chenois, nous avons regagné presque tout le terrain perdu la veille.
Nos avions ont bombardé les gares de Ham et de Noyon. Des avions allemands ont jeté une bombe sur Nancy sans résultat, et plusieurs autres sur Pont-à-Mousson, sans résultat également. Quatre avions allemands ont été abattus dans la Somme.
Hindenburg prend le commandement suprême des forces ennemies contre la Russie.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


noyon

Share Button