Paul Hess

Pentecôte -11 juin 1916 – Au cours d’un voyage à Épernay, où j’étais très heureux de passer quelques jours en famille, j’apprends que la 52e Division d’infanterie, qui a quitté Reims il y a peu de temps, pour être diri­gée sur Verdun, y a été fortement éprouvée, — et le même bruit circule dans Reims, lors de mon retour ; on cite les noms d’officiers connus qui auraient été tués.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Cardinal Luçon

Dimanche 11 – + 10°. Messe aux soldats à l’Enfant Jésus. Sermon sur « la Beauté… service des âmes ». Nuit du 11-12 tranquille.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Dimanche 11 juin

 

En Champagne, à l’ouest du Mont-Têtu, une forte reconnaissance ennemie a été dispersée à coups de grenades.
Sur le front nord de Verdun, la lutte d’artillerie s’est maintenue très active sur les deux rives de la Meuse (bois d’Avocourt, ouvrage de Thiaumont, bois du Chapitre et de Fumin, secteurs de Souville et de Tavannes).
Aucune action d’infanterie. Nos batteries ont pris sous leur feu les colonnes ennemies au nord du village de Douaumont.
Dans les Vosges, au sud du col de Sainte-Marie, des fractions allemandes qui tentaient d’aborder nos lignes, après un violent bombardement, ont été rejetées dans leurs tranchées par nos feux de mitrailleuses.
M. Briand et le général Joffre sont arrivés à Londres.
Les Russes, poursuivant leurs attaques en Galicie et en Volhynie, ont encore fait 5600 prisonniers. Ils ont pris 11 canons.
L’offensive autrichienne faiblit sur le front du Trentin.
Violente canonnade sur le front anglais, dans le Nord et en Belgique.
M. Salandra a été mis en minorité à la Chambre italienne. Il s’agissait du débat budgétaire. Le cabinet a démissionné.

389_001

Général Joffre

Source : La Grande Guerre au jour le jour


 

Share Button