• Daily Archives: 29 mai 2016

Reims 14-18 – De ménouvelle…

ob_dd8317_amicarte51-10029 mai 1916
Mon cher Georges
je tenvoi cete carte par un camarade, il rentre chez lui il a 6 enfants, il éde la Dordogne.
Il étai aveque moi, il te donnera bien de ménouvelle.
Je suis toujours en bonne santée, nous somme toujour à Reims.
Il y a un moi que nous somela, nous feson une route, mais je travaille pour la compagnie come tailleur.
Hier, je sui sorti me promener jai vu la catédrale mes il ya baucout demaison de des moli.
Il y en a bien deux foit grand come Guéret de des moli ou de bruler.
Je ne sui pas restai lonten je navai cune permision de 2 heur.
Jai écri a la mament emmeme tan catoi.
Je termine en tenb
rassan de tou mon coeur.
Ton papas qui taime.
Louis.

CPA Coll. Pierre Cosnard

CPA Coll. Pierre Cosnard

Évidemment, j’aurais pu vous retranscrire ce courrier en corrigeant les fautes, mais je pense qu’il aurait perdu de sa fraîcheur et de sa spontanéité.

Louis n’est peut-être pas très fort en orthographe, mais ça ne l’empêche pas de donner des nouvelles à la famille… et c’est tant mieux !
Il est donc sur Reims, et fait certainement partie d’une compagnie du Génie, puisqu’il est affecté à la réfection d’une route.
Lors de sa rapide visite touristique de la ville, Louis compare les importantes destructions de la ville de Reims, à deux fois la superficie de la ville de Guéret, dans la Creuse, dont il est certainement originaire, ou proche.
Cette journée du 29 mai 1916 paraît relativement calme, en dehors de quelques obus tombés dans la matinée… quand même !

Le visuel de la carte est très intéressant, même s’il date un peu, puisqu’il s’agit d’une photo prise 20 mois auparavant, lors de la courte occupation de Reims par les troupes allemandes.
On voit ici un convoi de ravitaillement allemand passant à l’angle de la Place du Palais de Justice et de la Rue du Trésor, le 10 septembre 1914, soit deux jours, avant l’évacuation précipitée des troupes du Kronprinz.
Ils paraissent encore fiers, mais plus pour longtemps !

On n’en fera pas dire beaucoup plus à cette carte, j’en profite donc pour diffuser quelques cartes postales de Guéret, datant de cette période de conflit.

Reims 14-18 - De ménouvelle...
Reims 14-18 - De ménouvelle...
Reims 14-18 - De ménouvelle...
Reims 14-18 - De ménouvelle...

Guéret est une commune française, préfecture du département de la Creuse dans la région Limousin.
Guéret, après avoir été la ville principale de la partie haute du comté de la Marche et le chef-lieu du nouveau département en 1790, est aujourd’hui la préfecture de la Creuse.
Ses habitants sont appelés les Guérétois – 13 563 hab. (2011).
Guéret est situé sur un vaste plateau entre la Creuse et la Gartempe, au pied du Puy de Gaudy et du Maupuy qui atteignent 651 et 689 m. La ville s’incline sur les pentes de la colline de Guéret Grancher ou l’altitude atteint 571 m. Elle marque la limite entre la prédominance du bocage marchois au nord de la Creuse et du domaine forestier au sud.
La ville de Guéret se situe au Centre-Ouest de la Creuse. Elle est bordée par la RN 145 qui traverse le département dans un axe Ouest – Nord-Est. Guéret est aux environs de 45 minutes de Limoges, de 1h30 de Clermont-Ferrand, de 2h de Poitiers et Vichy, de 2h30 d’Orléans, de 3h30 de Bordeaux, de Lyon, de Paris et de Toulouse. Guéret est également aux environs de : 35 minutes de Montluçon et d’Aubusson, 1h15 de Chateauroux, 1h45 de Brive et 1h50 de Tulle.

Share Button

Lundi 29 mai 1916

Louis Guédet

Lundi 29 mai 1916

625ème et 623ème jours de bataille et de bombardement

6h soir  Pluie, lourdeur, temps de Rogations (Les jours des Rogations sont les trois jours qui précèdent immédiatement le jeudi de l’Ascension). Sorti faire des courses cet après-midi. Vu Henri Abelé, toujours aussi bon et aimable pour moi, vu aussi Charles Heidsieck à qui Louis de Baillencourt venait d’apprendre que son fils Georges venait d’être blessé dans les environs de Soissons samedi vers 8h du soir en rentrant de faire une patrouille. On n’avait pas encore pu retirer la balle qu’il a reçue au ventre.

Les trois-quarts de la page suivante ont été découpés.

…En parcourant les rues, je remarquai les nombreux carreaux de fenêtres en papier huilé. Rien de nouveau sous le soleil. Qui est dit qu’à Reims on en serait revenu aux vitraux en papier du moyen-âge !…

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Lundi 29 – Nuit tranquille. On dirait un violent combat à l’est de Reims : grosses détonations en bordées vers 2 h. – 4 h. et vers 6 à 7 h. Item vers 9 h. 1/2 soir.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Lundi 29 mai

Sur la rive gauche de la Meuse, violent bombardement de toute la région du Mort-Homme ainsi que du secteur à l’ouest de la ferme Thiaumont, sur la rive droite.
En Alsace, deux tentatives d’attaque nord-ouest de Balschwiller (nord-ouest d’Altkirch) ont été enrayées par nos feux.
Les Russes ont repoussé une attaque allemande dans la région des lacs.
Les Italiens ont brisé toute une série d’offensives autrichiennes dans les divers secteurs du front ; la pression de l’ennemi augmente toutefois autour d’Asiago.
Les Bulgares, faisant irruption sur le sol grec, ont occupé plusieurs forts de la zone de couverture. Les troupes hellènes ont l’ordre de se replier.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


265_001

Share Button