Cardinal Luçon

Samedi Saint 22 avril – + 10°. Nuit tranquille ; combat assez violent de 9 h. à 11 h. du soir ; dans la nuit grosses bordées de canons ; quelques bombes sifflent sur les batteries.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Samedi 22 Avril 1916.– J’ai reçu une lettre du secrétaire du roi d’Espagne bien tournée. Il dit qu’au nom de son auguste maître il a écrit à son ambassadeur à Berlin pour qu’il s’occupe instamment de toi et de Paul. Il ajoute que le roi porte une très haute estime à ces vaillants soldats français et à leurs familles.

Si je pouvais cette fois-ci apprendre quelque chose. Mais je doute encore. Pauvre chipette !

Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) - Lettres prêtées par sa petite fille Sylviane JONVAL

De sa plus belle écriture, Sylviane Jonval, de Warmeriville a recopié sur un grand cahier les lettres écrites durant la guerre 14-18 par sa grand-mère Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) à son mari parti au front en août 1914 et tué le 23 septembre de la même année à Autrèches (Oise). Une mort qu’elle a mis plusieurs mois à accepter. Elle lui écrira en effet des lettres jusqu’au 6 mai 1917 (avec une interruption d’un an). Poignant.(Alain Moyat)

Il est possible de commander le livre en ligne


 

Samedi 22 avril

A la Haute-Chevauchée (en Argonne), nous avons occupé un entonnoir provoqué par l’explosion d’une mine allemande.
Sur la rive ganche de la Meuse, notre avance au Mort-Homme a progressé. Nous avons de plus, enlevé une tranchée à la lisière nord du bois des Caurettes, en capturant 4 officiers et 150 hommes.
A l’est de la Meuse, l’ennemi a tenté une puissante action offensive sur un front de 2 kilomètres. Après avoir réussi à prendre pied dans nos lignes au sud du fort de Douaumont et au nord de l’étang de Vaux, il a été refoulé par nos contre-attaques. Nous avons fait des prisonniers.
Nous avons progressé à l’ouest de Douaumont (secteur sud du bois d’Haudromont), en délivrant des prisonniers français blessés.
Une de nos pièces à longue portée a bombardé la gare de Vigneulles (nord-est de Saint-Mihiel). Au nord de Regniéville, nous avons, par notre feu dispersé des convois.
Les Anglais ont capturé deux canons et 188 officiers et soldats tures en Mésopotamie

Source : la Grande Guerre au jour le jour.

Place Clovis

Place Clovis

Share Button