Paul Hess

6 janvier 1916 – Dans l’après-midi, à l’hôtel de ville, il est procédé à la distri­bution au personnel, de masques devant préserver des effets des gaz asphyxiants.

Les habitants devront s’en munir dans les commissariats de police, les jours suivants.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Cardinal Luçon

Jeudi 6 – Nuit tranquille à Reims. Matinée tout à fait silencieuse. Visite de M. le Curé de Trigny ; du Père Lacroix. Visite à la Visitation et à l’Es­pérance.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Trigny

Trigny


 

Jeudi 6 janvier

Entre Soissons et Reims, nous avons canonné les batteries adverses et causé des dégâts importants aux ouvrages ennemis de la région au nord-est de Vailly.
En Champagne, après un violent bombardement, les Allemands ont prononcé une attaque entre la cote 193 et la butte de Tahure. Ils ont été repoussés. Nos tirs de destruction ont bouleversé les tranchées allemandes et provoqué l’explosion de dépôts de munitions.
Sur le front Belge, bombardement dans les secteurs de Mancappelle et de Steenstraete.
L’avance russe est confirmée autour de Czernovitz, en Bukovine, où la lutte a pris un caractère de particulier acharnement.
Bombardement sur le front italien. Nos avions ont jeté des obus sur les hangars de Guevgeli, à la frontière serbe.
La presse allemande et la presse bulgare prennent un ton comminatoire vis-à-vis de la Grèce.
M. Asquith, premier ministre d’Angleterre, a déposé aux communes le projet de service obligatoire qu’il a chaleureusement défendu.

 

Share Button