Paul Hess

Forte canonnade au loin l’après-midi.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Cardinal Luçon

Lundi 4 – Nuit tranquille en ville, mais fusillade ou combat à la grenade long et bruyant aux environs de Reims. Messe à Saint-Remi, allocution. Visite à la rue du Ruisselet, avec M. le Doyen. Rentré à 10 h. 1/2 canon­nade très sourde et très violente et très longue à l’Est de Reims.

Visite du Commandant Barrot.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Lundi 4 octobre

Entre Souchez et Givenchy, nous avons repoussé toute une série d’attaques à la grenade. Nous avons ensuite progressé en enlevant un blockhaus et des retranchements au sud du bois de Givenchy.
Bombardement réciproque assez violent au sud de la Somme, aux environs de Beaufort et de Bouchoir.
En Champagne, nous brisons une contre-attaque allemande contre les positions que nous avions conquises au nord de Mesnil.
L’ennemi a bombardé notre arrière-front avec des obus suffocants, particulièrement dans la vallée de la Suippe. Mais notre artillerie, prenant à partie les batteries allemandes, a réduit plusieurs d’entre elles au silence.
Bombardement réciproque dans l’Argonne.
Des attaques ennemies ont été refoulées entre le col de Sainte-Marie et le col du Bonhomme (Vosges).
Nos avions ont opéré au-dessus de la gare, du pont du chemin de fer et des bâtiments militaire de Luxembourg.
Les Anglais ont reconquis dans le Nord, plusieurs éléments de tranchées.
La Bulgarie publie une note pour dire que l’intervention franco-anglaise en Macédoine hâtera l’explosion du conflit.
Une escadrille russe a bombardé Zunguldak dans la mer Noire.
Les Allemands se mettent sur la défen
sive devant Dwinsk.

Source : la Grande Guerre au jour le jour


 

Lundi 4 octobre 1915, canon­nade très sourde et très violente et très longue à l’Est de Reims.
Share Button