Paul Hess

Vu passer vers 14 h 1/2, étant en promenade le long du canal, une escadrille d’une dizaine d’avions, retour d’un raid.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Cardinal Luçon

Dimanche 10 – Nuit tranquille en ville, sauf coups de canon plus fré­quents. Vers 11 h. j’ai vu les éclairs des canons lointains, direction de Vitry à peu près. J’ai cru voir des projections. Je me suis levé pour me rendre compte, sur le perron de mon bureau ; je n’ai vu que quelques éclairs de déflagrations. Retraite du mois.

Visite aux Sœurs de l’Espérance. Beau temps.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 10 octobre 1915. Nuit tranquille en ville, sauf coups de canon plus fré­quents

 

Dimanche 10 octobre

Les Allemands, bien qu’ils aient déjà subi sur ce point de lourdes pertes, ont renouvelé leurs attaques contre nos tranchées devant Loos. Ils ont été refoulés dans les leurs.
Ils ont été repoussés également au sud-est de Neuville-Saint-Vaast.
Violent bombardement de part et d’autre sur tout le front d’Artois.
Des démonstrations ennemies ont été arrêtées à l’est de Souchez; d’autres ont eu le même sort, sur l’Aisne, près du Godat.
Canonnade à Lihons, à Quennevières et à Nouvron.
En Champagne, nous avons rejeté une contre-attaque à l’est de la ferme Navarin et une autre contre la butte de Tahure.
Lutte de bombes en Argonne et sur les Hauts-de-Meuse.
Plusieurs reconnaissances allemandes ont été dispersées sur le front de Lorraine.
Les Russes ont progressé dans plusieurs secteurs, capturant en tout 4000 prisonniers.
Les Austro-Allemands ayant franchi le Danube et la Save, en face de Belgrade, ainsi qu’à l’est et à l’ouest de cette ville ont subi une série d’échecs qui leur ont occasionné de lourdes pertes.
La Bulgarie a protesté auprès de la Grèce contre les facilités que cette dernière a offertes au débarquement franco-a
nglais à Salonique.

Source : la Grande Guerre au jour le jour

Share Button