Cardinal Luçon

Lundi 12 – Nuit tranquille, sauf quelques coups de canons, comme les nuits précédentes. Journée tranquille, sauf quelques canonnades.

Vêpres à Sainte-Geneviève. Clôture de la neuvaine et procession de la Chasse de la sainte patronne.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 12 septembre

Activité d’artillerie en Artois (Neuville, Roclincourt, sud d’Arras), et au sud de la Somme, aux environs de Roye.
Entre Somme et Oise, lutte de mines (Fay). Nous avons bombardé les tranchées et travaux ennemis.
Sur le canal de l’Aisne à la Marne, les Allemands ont tenté, à deux reprises, un coup de main, près de Sapigneul. Ils ont été repoussés.
Combats à coups de bombes et de pétards en Argonne, à Saint-Hubert et aux Courtes-Chausses.
Canonnade à l’est des Eparges et en Lorraine (Arracourt, Parroy, Leintrey, régions de la Loutre et de la Vezouse).
L’Allemagne a adressé aux États-Unis une réponse qui constitue une sorte de défi au sujet de l’Arabic. Elle prétend que l’Arabic avait voulu attaquer le sous-marin qui l’a torpillé.
Les Russes contiennent victorieusement l’ennemi sur tout le front de la Drina au Sereth. Ils ont même repris l’offensive sur quelques points et capturé 5000 Autrichiens en Galicie.
Le gouvernement russe négocie avec le parti progressiste de la Douma au sujet des remaniements d’ordre constitutionnel à opérer.
Une fois de plus, mais sans fournir une preuve sérieuse, la presse allemande donne l’accord turco-bulgare comme conclu.
Le cargo-boat Aude a été torpillé en Méditerranée. Il n’y a pas eu de pertes de vies h
umaines.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


 

ob_8ba2d9_k08

Share Button