Cardinal Luçon

Nuit tranquille. Retraite du mois. Visite de M. Ubeher. Le Général(1)… lui a dit que l’on craignait en même temps que la prise de Varsovie ou après une violente attaque et une reprise de Reims par les Allemands, pour l’effet moral, comme la prise de Varsovie. Mais que s’ils prenaient Reims ils ne pourraient aller au delà. Nos canons de la Montagne de Reims ne leur permettraient pas de passer outre. Seulement Reims serait démoli par les canons français tirant sur les Allemands. Quod Deus avertat.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

(1) Varsovie tombera aux mains des Allemands le 5 août. e qui n’explique pas entièrement le étranges propos de ce général anonyme


 

Canon du 25e RA pointe sur Cernay à partir de l'usine des Anglais

Source : Archives Municipales. Canon du 25e RA pointe sur Cernay à partir de l’usine des Anglais

Voir sur le site des Archives municipales : La situation militaire dans la zone de Reims en 1915

 

Dimanche 1er août

Des avions allemands ont bombardé Saint-Pol-sur-Mer, où ils n’ont d’ailleurs commis aucun dégât, et Gravelines, ou un enfant a été tué. Fusillade et canonnade en Artois, autour de Souchez et du Labyrinthe. Une explosion d’une mine a été suivie d’une lutte assez vive, en Argonne, au carrefour de la route Servon-Bagatelle et du Layon de Binarville.
Des bombes ont été lancées sur Nancy, ne faisant que des dégâts insignifiants. Un appareil allemand a dû atterrir, mais les aviateurs ont pu s’échapper. Le col de la Schlucht a été encore une fois bombardé.
Les critiques militaires français, anglais, russes et italiens approuvent le plan tactique adopté par le grand-duc Nicolas et qui consiste à évacuer le saillant de Pologne ( Varsovie, Ivangorod et Novo-Georgievsk).
Des combats d’avant-garde ont eu lieu, au front oriental, entre Niémen et Drina. Les Allemands ont réitéré vainement leurs attaques près de Suwalki. Ils se sont rapprochés de la forteresse de Kovno; duel d’artillerie sur la Narew, où les Russes ont obtenu quelques succès. Les Allemands ont attaqué par grandes masses sur les deux rives de la Wieprz, entre Vistule et Bug, mais ont été rejetés presque partout.
Sur le Bug près de Sokal, les Russes ont capturé un millier d’hommes et quatre mitrailleuses.
Sur le front austro-italien, petits combats favorables aux Italiens sur la rive occidentale du lac de Garde. En Cadore ( vallée du Boito ), les Autrichiens ont été défaits dans leurs diverses tentatives. Ils ont été battus également dans le val de San Pellegrino; dans le Carso, les Italiens ont enlevé plusieurs éléments de tranchées. Ils ont capturé quatre officiers et cent-vingt soldats à l’ennemi, tout près de Gradi
sca.

Source : La guerre au jour le jour

Share Button