Nuit calme. Bombardement dans la matinée et l’après-midi, à 14 h 1/2.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Mercredi 5 – Nuit tranquille. Journée paisible. Après-midi, orage ; soir, déluge de pluie. Visite du P. de Juglar, aumônier attaché à la Marine. Organisation d’un 3e Centre de Conférences dont il sera le Chef (pour prêtres).

Promis visite à Montchenot pour le dimanche 9 mai à 2 h.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173
ob_2d7592_montchenot

Mercredi 5 Mai 1915.

Tu parles, quel bombardement, quelle vie, quel cauchemar ! On attribue cela à une attaque qu’ils ont fait cette nuit et qui a été repoussée. Ils essaient toujours de rentrer sur Reims mais ils n’y arriveront jamais. C’est tout de même long.

Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) - Lettres prêtées par sa petite fille Sylviane JONVAL

De sa plus belle écriture, Sylviane Jonval, de Warmeriville a recopié sur un grand cahier les lettres écrites durant la guerre 14-18 par sa grand-mère Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) à son mari parti au front en août 1914 et tué le 23 septembre de la même année à Autrèches (Oise). Une mort qu’elle a mis plusieurs mois à accepter. Elle lui écrira en effet des lettres jusqu’au 6 mai 1917 (avec une interruption d’un an). Poignant.(Alain Moyat)

Il est possible de commander le livre en ligne

5 6 : pas de changement c’est à dire le 3e était du côté de Verzenay –

Renée Muller dans Journal de guerre d'une jeune fille, 1914

Voir la suite sur le blog : Activités de Francette: septembre 1916 – janvier 1917 : 3e carnet de guerre de Renée MULLER

Mercredi 5 mai

Notre progression en Belgique s’est poursuivie dans la région Steenstraete. Les troupes britanniques ont repoussé une attaque allemande au nord d’Ypres.
En Champagne, nous avons brisé trois offensives successives et infligé à l’ennemi des pertes très sérieuses, dans la région de Beauséjour. En Argonne, nous avons prononcé une attaque qui a abouti. De nombreux morts allemands ont été trouvés sur le terrain. Une nouvelle attaque nous a permis d’élargir notre gain au bois Le Prêtre.
De violents combats ont eu lieu dans la presqu’île de Gallipoli. Les Turcs ont dirigé des attaques en masses contre les positions des alliés. Mais les troupes franco-anglaises ne se sont pas bornées à défendre leurs retranchements, elles ont contre-attaqué les Turcs dans les leurs et s’avancent régulièrement.
La flotte russe a bombardé efficacement les forts du Bosphore : ses obus ont provoqué une explosion au fort Elmas.
Des aviateurs alliés ont survolé Essen.
Le conflit sino-japonais s’est aggravé, la Chine refusant de donner satisfaction aux demandes du cabinet de Tokio. La situation apparaît critique.
Des taubes ont réussi à venir jusqu’à Nancy. Mais, pourchassés par nos aéroplanes, ils ont dù s’éloigner.

Share Button