• Archives mois: mai 2015

Samedi 29 mai 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille ; fusillade intermittente. 4 h matin, gros coups de canon. 4 h 1/2 soir, bombes au loin ; canonnade. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1http://14-18.documentation-ra.com/wp-admin/post.php?post=560&action=edit918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173   Samedi 29 mai De nouvelles attaques de l’ennemi ont été …Voir +

Vendredi 28 mai 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille, sauf fusillade presque continuelle, ou à intervalles très rapprochés. Visite d’un Lieutenant envoyé par le Colonel Malapert. Lettre du Capitaine de Careur (?). 2 h 1/2 bombes. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173   Vendredi 28 …Voir +

Jeudi 27 mai 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille. Journée tranquille. Visite au Docteur Simon. Je reviens coucher près de mon Bureau. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173  Juliette Breyer Jeudi 27 Mai 1915. Crois-tu, les photographies d’André sont déjà faites. Ton papa me les …Voir +

Mercredi 26 mai 1915

Paul Hess Nous apprenons par les journaux de Paris que l’Italie s’est décidée à intervenir au côtés de la « Triple Entente »(1), en déclarant la guerre à l’Autriche, le 23 mai. – Le nouveau recensement opéré ces jours-ci, donne e chiffre de vingt-six mille habitants, résidant encore dans notre ville. – Nous savons, à la mairie, …Voir +

Lundi 24 mai 1915

Cardinal Luçon Bataille de 7 h à 8 h. Visite du P. d’Halleux. Visite de M. Sainsaulieu. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173  Juliette Breyer Lundi 24 Mai 1915. Mon Charles, je suis allée chez Mignot aujourd’hui pour savoir ce …Voir +

Dimanche 23 mai – Pentecôte

Cardinal Luçon Nuit tranquille en ville, sauf d’énormes coups, canons ? Bombes ? à différentes heures, notamment vers 3 h. à 10 h matin, canonnade française, bombes allemandes. Aéroplane à 6 h., canons français tirent contre lui. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – …Voir +

Samedi 22 mai 1915

Louis Guédet Samedi 22 mai 1915  252ème et 250ème jours de bataille et de bombardement 11h matin  Beau temps lourd, orageux. Toujours le grand calme impressionnant. Je pars à 1h. Dérangé continuellement. Pourvu qu’il n’arrive rien durant mon absence et qu’enfin je triomphe de tout et de tous. Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de …Voir +

Vendredi 21 mai 1915

Louis Guédet Vendredi 21 mai 1915  251ème et 249ème jours de bataille et de bombardement 4h1/2 soir  Journée lumineuse, lourde avec soleil nuageux nébuleux toute la journée. Calme ordinaire sauf vers 3h quelques coups de canons français, et quelques obus allemands. Mis mon courrier en ordre, rangé pas mal de chose en vue de mon …Voir +

Jeudi 20 mai 1915

Paul Hess A 11 h 1/2, des explosions d’obus envoyés en ville, se font entendre à nouveau. – A 13 heures, accompagné M. l’abbé Divoir, dans une visite de l’intérieur de la cathédrale. Le spectacle offert par le chœur où j’ai vu se dérouler tant de solennités inoubliables, est pénible et véritablement attristant. Les stalles, …Voir +

Mercredi 19 mai 1915

Louis Guédet Mercredi 19 mai 1915  249ème et 247ème jours de bataille et de bombardement 9h matin  Toujours le calme… effrayant. Temps couvert avec pluie. Ce matin, commission des allocations militaires. Les journaux ne disent toujours pas grand-chose. L’Italie se tâte toujours. Et je me demande même que si elle jette son épée dans la …Voir +

Mardi 18 mai

Louis Guédet Mardi 18 mai 1915  248ème et 246ème jours de bataille et de bombardement 11h1/2 matin  Pluie toute la nuit qui a été calme. Je suis toujours inondé de plus en plus. Reçu visite de l’abbé Dupuit, curé de St Benoit de Reims qui m’a remis le testament du pauvre abbé Thinot, tué à …Voir +

Dimanche 16 mai 1915

Paul Hess Depuis quelques jours, un calme relatif règne en ville, la nuit surtout, mais on entend les grondements sourds du canon au loin. vers Berry-au-Bac. – Actuellement, une promenade dans Reims, le dimanche, donne une impression pénible de tristesse et de vide. Aucun autre bruit que celui du canon. La gare, avec sa façade …Voir +