Paul Hess Hier, journée calme, mais à 9 heures, ce matin, un bombardement assez violent se déclenche vers l’hôtel de ville, qui n’es pas touché. Le travail, interrompu au bureau, peut être repris à 10 heures. – Dans le courant de l’après-midi, notre voisine de la rue Bonhomme, 10, Mme Bauchart, blessée le 6 mars… Lire la suite