Nuit tranquille, sauf bombes au loin, ou canons.

Matinée, bombes toute la journée et toute la nuit du 8 au 9.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173
Share Button