• Archives mois: février 2015

Dimanche 28 février 1915

Abbé Rémi Thinot 28 FEVRlER – dimanche – Je dis la messe ce matin et je parle sur la Prière, dans le Pavillon, à Nantivet. Pendant le déjeuner, 3, puis 2, puis 2 obus arrivent… tout près de nos cagnas. Effarement ; effroi ! C’est la saucisse qui avait repéré le 83ème et le 14ème se rendant au repos …Voir +

Samedi 27 février 1915

Abbé Rémi Thinot 27 FEVRlER – samedi – Suis allé déjeuner avec le colonel Perié d’Hauterive[1], du 83ème, dans la tranchée, au poste de commandement. Le lieutenant Deltheil, commandant une section de mitrailleuses, m’a conduit après déjeuner faire un grand tour dans les tranchées, au-delà de la Corne du Bois, près de Perthes. J’ai assisté, …Voir +

Réfugiée à Epernay

Épernay, le 26 février 1915 Mademoiselle, le bombardement du 21 m’a forcé de quitter Reims. Je suis réfugiée à Épernay avec ma famille depuis le 24. Je vous écrirai une plus longue lettre ces jours-ci. Mes respects à votre famille. (signature illisible) Encore un courrier expédié d’Épernay… par une personne ayant fui Reims bombardée, et …Voir +

Vendredi 26 février 1915

Abbé Rémi Thinot 26 FEVRIER – vendredi – Je suis monté à « 204 », puis à liaison Forestière. Il y avait attaque sur le Pan Coupé. Terrible ! Le 101ème [1], du 4ème Corps, a horriblement « trinqué » J’ai vu bien des blessés. Rencontré M. D… qui, farceur à froid, me rappelle quelques-uns des commandements de …Voir +

Jeudi 25 février 1915

Angle rue de Cernay et rue Croix St-Marc

Louis Guédet Jeudi 25 février 1915 166ème et 164ème jours de bataille et de bombardement 5h1/2 soir  Nuit assez tranquille. Belle journée, soleil, mais froide. Le canon a tonné presque toute la journée, les allemands ont continuellement envoyé des obus à longs intervalles. Journée triste, longue, déprimante. Tout le monde est las. Et aucun espoir …Voir +

Reims 14-18… Dimanche, 8 incendies et lundi 3 !

Voici un nouveau témoignage, un instant de vie, de cette vie si précieuse en ces jours sombres… …on donne des nouvelles, et on s’enquiert de la santé des proches. Épernay, le 24 février 1915 Cher frère et sœur Il y a bien longtemps que nous avons reçu de vos nouvelles, est-ce que vous êtes toujours …Voir +

Mercredi 24 février 1915

Louis Guédet Mercredi 24 février 1915 165ème et 163ème jours de bataille et de bombardement 11h1/2  Temps splendide. Nos canons ont cette nuit à nouveau tonné, canonné d’une façon terrible et précipitée. Je suis allé au 23 ter (Imprimerie Bienaimé) route de Paris prêter serment comme suppléant de la justice de Paix du 3ème canton …Voir +

Mardi 23 février 1915

Loiuis Guédet Mardi 23 février 1915 164ème et 162ème jours de bataille et de bombardement 9h1/4 soir  Journée calme, quelques bombes, mais on n’y fait pas attention. Bonne journée, occupée. Je suis allé à la Ville (Mairie) pour fixer une séance d’allocation comme juge de Paix. Entendu pour le jeudi 29 à 9h, ce ne …Voir +

Lundi 22 février 1915

Abbé Rémi Thinot 22 FEVRIER – lundi – J’apprends aujourd’hui un nouveau et formidable bombardement de Reims. La voûte de la cathédrale est crevée… Mon Dieu, il m’en coûte d’être loin.. ! Extrait des notes de guerre de l’abbé Rémi Thinot. [1874-1915] tapuscrit de 194 pages prêté à Reims Paul Hess Ce matin, j’en n’étais à réfléchir …Voir +

Dimanche 21 février 1915

Abbé Rémi Thinot 21 FEVRIER – dimanche – Je monte à « 204 »[1], puis à Maison forestière, aujourd’hui, J’irai faire dimanche avec les troupiers. Je vois les nouveaux cimetières que le 4ème Corps vient d’ouvrir, sur la gauche, dans le ravin. Il y a plusieurs corps qui attendent. Un troupier vient me demander, les larmes …Voir +

Samedi 20 février 1915

Abbé Rémi Thinot 20 FEVRIER – samedi – J’ai été souffrant la nuit. Je crois qu’il ne faut jamais boire l’eau de ces pays ; elle renferme toutes les maladies.. ! Je suis resté à Nantivet, désolé… Extrait des notes de guerre de l’abbé Rémi Thinot. [1874-1915] tapuscrit de 194 pages prêté à Reims Paul Hess Canonnade, …Voir +

Vendredi 19 février 1915

Paul Hess Après une nuit calme, le bombardement commence vers 9 heures. A 10 h du soir, nouveaux sifflements et arrivées d’obus rue Eugène Desteuque et dans le quartier avoisinant. – Depuis quelques jours, il était procédé au recensement des habitants demeurés à Reims afin de déterminer, aussi exactement que possible, les besoins de la …Voir +

Mercredi 17 février 1915

Abbé Rémi Thinot 17 FEVRIER – mercredi – Je suis monté vers 9 heures au poste de secours. Là, j’ai pu assister quelques blessés, dire un mot à tous. Je vois des blessures plus horribles qu’hier ; ce malheureux fracassé ; jambes, bras, tète, poitrine, qui vit encore, appelle ses camarades en agitant des moignons sanglants qu’on …Voir +

Lundi 15 février 1915

Abbé Rémi Thinot 15 FEVRIER – samedi – Sont arrivés aujourd’hui à la formation deux médecins qui avaient été faits prisonniers à Raucourt. Ils nous disent combien innombrables sont encore à Toulouse et ailleurs le nombre des embusqués. Avec la plus parfaite impudeur, les gros manitous cumulent des traitements mensuels de 500, 800, 1200 francs …Voir +