Extrait du communiqué de presse :

Thomas Venet travaille actuellement sur la guerre 14-18.

Sa peinture s’appuie sur des « variables », autrement dit des données objectives, ne souffrant pas d’interprétation. Pour la guerre 14-18, elles sont, par exemple, des dates, des indications géographiques, le nombre d’hommes participant à telle ou telle action, la nature des troupes impliquées, ou encore les courbes balistiques d’un poste de tir… Des données « codées », qui déjouent tant les réflexes faciles de consommation des images que les représentations archétypes de la Guerre 14/18.

L’interdépendance, l’association, l’affrontement de ces variables, Thomas Venet les traduit dans un système de notation formellement réduit à quelques symboles graphiques, traits et chiffres. Si les compositions qui en résultent sont quasi abstraites, elles sont donc le reflet exact d’une vérité historique : « L’exploration des possibilités ouvertes par ce système de notation, transformant la toile en partition, me poussent aujourd’hui à interroger la représentation de situations complexes, en relevant le défi d’un « réalisme abstrait » en utilisant les variables comme éléments traducteurs de faits objectifs. »

thomas-venet thomas-venet2

Voir le communiqué de presse de la Mairie pour La Fileuse, friche culturelle [pdf]

Share Button